Focus sur la Leptospirose

Qu’est ce?

Il s’agit d’une maladie due à des bactéries (famille des spirochètes) dénommées Leptospire.

La source de contamination est représentée par les rongeurs ( du campagnol au rat en passant par la souris)

mais aussi par les ragondins, les hérissons;ils  éliminent ces bactéries dans leurs urines.

La chaleur et l’humidité favorisent la survie des leptospires dans le milieu extérieur, la probabilité d’infection

est donc majorée pour les chiens vivant au contact des zones gorgées d’eau,

Qui est concerné?

De très nombreuses espèces animales : l’homme, le cheval ,les ruminants, le chien,quelques très rares cas sont décrits pour

l’espèce féline…

Au plan humain,on dénombre 300 cas en France chaque année ,les risques sont multipliés par 100 voire 1000

dans les pays d’Asie du Sud Ouest, l’Amérique Latine, les collectivités Françaises d’Outre Mer.

Quelle est la problématique?

Traditionnellement les chiens sont vaccinés annuellement afin de limiter le risque d’infection, la portée des signes cliniques

et afin de réduire l’élimination des bactéries dans les urines, pouvant assurer la contamination pour l’homme.

Or, depuis le début des années 2000  on observe l’augmentation du nombre d’autres types bactériens (sérovars) ,dont

notamment Australis, Grippotyphosa voire Pomona, tandis que les sérovars historiques sont toujours détectés

(Canicola, SéroHémorragica).

Mise à jour du vaccin:

Les laboratoires mettent donc à disposition des professionnels désormais des vaccins L3 (trois valences; Canicola, SéroH,

et Grippotyphosa) et même des L4 ( Bratislava pour le sérogroupe Australis).

Le consensus est d’employer désormais les vaccins L4 afin d’élargir la couverture vaccinale et de:

*prévenir les signes de maladie,ou en diminuer l’importance pour le chien vacciné

*protéger les individus non vaccinés si le taux de couverture vaccinale de la population est au moins de 75%

*protéger l’entourage humain d’un risque de contamination directe par son chien

Passer des générations de vaccins L2 à la nouvelle génération nécessite la première année de pratiquer un rappel L4

trois à cinq semaines plus tard, puis rappel annuel.

Au fait ,quels sont les symptômes?

Ils peuvent variés selon le sérovar incriminé, mais on note des formes aigües :

atteinte rénale accompagnée de signes généraux (digestifs/urinaires)

atteinte hépatique (jaunisse,gastro entérite hémorragiques)

atteinte pulmonaire ( détresse respiratoire aigüe, hémorragies pulmonaires) en recrudescence

Notre conseil:

En raison des points cités avant, nous recommandons effectivement d’employer ces nouveaux vaccins, tout du moins pour

les chiens de chasse, ceux allant se tremper dans l’eau , ceux vivant près de points d’eau…